Skip to content Go to main navigation Go to language selector

Sécuriser le plus grand parc éolien offshore du monde avec Giraffe 1X

Une expansion majeure des infrastructures énergétiques nationales est en cours non seulement en Europe, mais aussi dans le monde entier. On prévoit que l'éolien offshore sera une source importante d'électricité pour l'Europe, qui se dirige vers des émissions nettes de gaz à effet de serre nulles d'ici 2050. Cela nécessitera une expansion rapide des parcs éoliens, qui auront un impact significatif sur l'environnement côtier et offshore, à une échelle jamais vue auparavant et qu'il est donc important de protéger. On peut considérer qu'il s'agit d'une étape essentielle vers la capacité d'énergie renouvelable pour permettre la transition vers une société sans fossiles.

img_6625.jpg

Afin de gérer et de garantir l'expansion des grands engagements en matière d'infrastructures, il faut trouver une solution pour faire coexister la défense aérienne et l'énergie éolienne en mer. Cette solution est essentielle pour garantir que les nations du monde entier puissent maintenir leur défense aérienne et leurs capacités d'alerte précoce tout en réalisant pleinement leur potentiel éolien offshore et en protégeant les intérêts de sécurité de leur nation.

Saab et la société danoise Ørsted, connue pour ses activités mondiales dans le domaine des énergies renouvelables, ont testé un concept de radar offshore avec le système radar AESA 3D Giraffe 1X sur le plus grand parc éolien offshore en exploitation au monde, Hornsea 1, à 120 kilomètres à l'est de la côte du Yorkshire, dans les eaux britanniques, en septembre et octobre 2021. Les essais, qui se sont déroulés avec des résultats satisfaisants, ont été gérés à distance depuis la Suède et surveillés depuis le Danemark par Saab, Ørsted, la Royal Danish Air Force et le contrôle du trafic aérien britannique NATS. L'objectif était d'atténuer les interférences des parcs éoliens offshore sur l'image aérienne et maritime reconnue, ainsi que de valider les performances dans un environnement côtier et offshore avec des paramètres tels que des conditions météorologiques extrêmes et la plus grande des vitesses de vent.

Un environnement prometteur pour Giraffe 1X

La surveillance et l'alerte précoce de l'espace aérien d'un pays sont cruciales pour que les nations puissent protéger leurs citoyens et leurs infrastructures critiques des menaces aériennes. Depuis des décennies, les radars de défense aérienne à longue portée sont installés sur des sites terrestres, en hauteur, avec une vue imprenable sur la mer, afin d'évaluer au mieux les menaces. Les radars tels que le Giraffe 4A balaient en permanence d'immenses volumes d'espace aérien, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, et détectent les menaces et les anomalies aériennes. Au cours de la dernière décennie, l'impact des éoliennes offshore sur les radars d'alerte précoce de la défense aérienne a également été reconnu. Les éoliennes offshore sont grandes, nombreuses et mobiles. Chaque pale mesure environ 70 à 100 mètres de long et les pales des éoliennes pourraient être encore plus longues à l'avenir. Ce mouvement des pales est capté par les radars et crée un encombrement indésirable, une réduction des performances et du bruit sur les écrans radar. Les parcs éoliens en mer s'éloignent de plus en plus des côtes et la courbure de la terre reste un fait, alors que l'environnement et les activités maritimes évoluent.

Un effet de levier important pour une petite taille

Un radar 3D offshore à courte ou moyenne portée et à haute résolution peut constituer une solution flexible et abordable, Giraffe 1X est une combinaison de flexibilité opérationnelle, de capacités multitâches et d'utilisation multi-rôles permettant de suivre simultanément jusqu'à 600 cibles aériennes et autres types de cibles. Le système offre également une fonction de détection de cibles volantes ELSS (Enhance Low, Slow and Small). Cette technologie et cette application permettent et complètent la connaissance de la situation à l'intérieur et autour des parcs éoliens offshore et même au-delà de l'horizon radar des radars terrestres à longue portée.

Cependant, les parcs éoliens en mer ne produisent pas seulement de l'énergie, mais aussi des activités de demande croissante de navires, d'hélicoptères et de véhicules aériens sans pilote (UAV), qui sont nécessaires pour la construction, l'exploitation et la maintenance de ces parcs éoliens. Ces activités doivent être surveillées pour assurer la sécurité du fonctionnement de l'infrastructure offshore, notamment pour soutenir les services de recherche et de sauvetage dans leurs missions.

Coexistence de la défense et de l'énergie éolienne offshore

La coopération prometteuse entre Saab et Ørsted est pionnière dans le domaine de la coexistence mutuelle. Les résultats des essais réalisés avec Giraffe 1X dans le plus grand parc éolien offshore du monde seront partagés par les deux partenaires avec les acteurs gouvernementaux concernés lors de la prochaine phase. Ceci dans le but de permettre l'acceptation des zones marines et des projets spécifiques par les autorités. En outre, une approche standardisée sera développée pour garantir la coexistence de la défense et de l'énergie éolienne offshore sur le long terme. Tout ceci contribue au développement de la base de connaissances et de compétences concernant les exigences réalistes des parcs éoliens en mer et leur connaissance de la situation parmi les acteurs étatiques, y compris les forces armées.