Skip to content Go to main navigation Go to language selector
The cars Saabs little green car a classic in swedens welfare state

Le constructeur Saab fabrique-t-il toujours des voitures?

5 min read

Beaucoup pensent que Saab fabrique des voitures. Pourtant, l’activité de construction automobile de l’entreprise a été rachetée par General Motors en 2000 et Saab Automobile a disparu en 2011. Mais la marque Saab continue de faire parler d’elle, et en bien, puisqu’elle est l’un des plus grands acteurs mondiaux de la défense et de la sécurité.

L’entreprise suédoise Saab est un acteur majeur du secteur de la défense et de la sécurité depuis 80 ans maintenant. Or les gens continuent d’associer son nom à l’activité automobile de la marque, pourtant arrêtée depuis longtemps.

Saab voit le jour en 1937 à Trollhättan, en Suède. C’est alors un constructeur aéronautique chargé de fabriquer des avions pour l’armée de l’air suédoise, alors même que l’Europe se prépare à une nouvelle guerre. Le nom complet de l’entreprise est Svenska Aeroplan Aktiebolaget, d’où l’acronyme Saab. Le siège s’installe bientôt dans la ville suédoise universitaire de Linköping, où l’entreprise détient aujourd’hui encore son plus grand centre opérationnel. C’est là que naît en 1945, à la faveur de différentes ambitions de diversification, un projet de développement automobile.

Saab: une conception automobile inspirée de la construction aéronautique 

Le projet automobile de Saab est appelé Projet 92, en référence à la production qui en est alors au Saab 91, le «Safir», un avion d’entraînement monomoteur. Les voitures de Saab s’inspirent dans une très large mesure des compétences de la marque en matière de conception aéronautique. Les ingénieurs de Saab pensent en effet pouvoir utiliser les connaissances en aérodynamique qu’ils détiennent de la construction aéronautique pour améliorer l’accélération d’une voiture par rapport aux modèles allemands que l’on trouve à cette époque-là en Suède.

La première voiture est présentée à Linköping en juin 1947, mais il faudra attendre 1949 avant que la production, à Trollhättan, ne démarre vraiment et que ces véhicules vert bouteille emblématiques ne sillonnent les routes. Au fil des ans, chaque nouveau modèle Saab devient instantanément une icône de design, de fiabilité et de sécurité. Mais à mesure que Saab se fait un nom dans le secteur automobile, la marque acquiert aussi une certaine notoriété dans le domaine de la défense et de la sécurité. Elle fournit notamment aux gouvernements, autorités et entreprises du monde entier des produits, services et solutions allant de la défense militaire à la sécurité civile.

La fin d’une ère: Saab Automobile disparaît en 2011

Si Saab devient progressivement un acteur mondial du secteur de la défense et de la sécurité, son évolution sur le marché automobile est plus chaotique. Lorsque la fusion avec Scania-Vabis prend fin en 1989 au bout de 20 ans, le géant automobile américain General Motors reprend 50% des parts de la nouvelle entité Saab Automobile avant d’en faire une filiale à part entière en 2000. Dès lors, les voitures Saab ne sont plus fabriquées par Saab.

L’avenir de Saab Automobile est donc intimement lié à celui de General Motors et lorsque le géant américain commence à perdre de la vitesse en 2008, il entraîne avec lui dans sa chute sa filiale suédoise. Un déclin que la reprise par un nouveau propriétaire, le constructeur automobile néerlandais Spyker, ne parviendra pas à endiguer. La branche automobile de Saab disparaît ainsi définitivement avec la mise en faillite en décembre 2011 de Saab Automobile AB.

Saab aujourd’hui: des solutions pour l’aérien, le terrestre, le naval, la sécurité et l’aérospatial civil

Le nom Saab est souvent associé exclusivement au destin de Saab Automobile, mais c’est une erreur. Saab reste l’une des plus grandes marques de l’industrie suédoise et poursuit sa progression dans le secteur de la défense et de la sécurité.

Aujourd’hui, Saab propose des solutions pour l’aérien, le terrestre, le naval, la sécurité et l’aérospatial civil. L’entreprise emploie plus de 16 500 personnes et enregistre un chiffre d’affaires annuel de près de 31 milliards de couronnes suédoises (soit plus de 3 milliards d’euros à l’heure où nous écrivons). Saab réinvestit près d’un quart du revenu de ses ventes dans la recherche et le développement. Les exemples de produits Saab sont nombreux, mais parmi les plus emblématiques, citons le système de l’avion de combat Gripen, la classe de sous-marin Gotland du chantier Saab Kochums et le système d’arme Carl-Gustaf.

Saab Automobile, c’est fini. Mais Saab vit toujours.

The cars Saabs little green car a classic in swedens welfare state

Évolution des activités automobiles de Saab au fil des ans

  • 1937: l’entreprise de construction d’avions Saab est créée à Trollhättan, en Suède.
  • 1946: Saab se lance dans le secteur automobile.
  • 1947: la première voiture Saab arrive sur le marché.
  • 1955: la Saab 93 fait son apparition, un modèle qui connaîtra un immense succès.
  • 1960: Saab reprend la société AB Nyköpings Automobilfabrik (ANA).
  • 1967: c’est au tour de la Saab 99 de voir le jour.
  • 1968: Saab fusionne avec Scania-Vabis, donnant naissance à Saab-Scania.
  • 1989: la branche automobile de Saab est séparée de Saab-Scania et devient une entité à part entière, Saab Automobile. Le constructeur de voitures américain General Motors rachète 50% des parts de Saab Automobile, dont il devient co-propriétaire.
  • 2000: General Motors reprend l’intégralité de Saab Automobile – le groupe Saab ne fabrique plus de voitures et ne fait plus partie des acteurs du marché de la construction automobile.
  • 2011: General Motors rencontre des difficultés financières et après l’échec de divers scénarios de reprises, l’entreprise Saab Automobile est mise en faillite en 2011, mettant un terme définitif aux activités de Saab dans la branche automobile.

1937 à aujourd’hui: Saab poursuit son développement dans le secteur de la défense et de la sécurité, où elle devient l’une des entreprises les plus innovantes au monde.